Le mélange des huiles essentielles : tout un art !

Mélanger les huiles essentielles est un peu comme cuisiner : nous pouvons les combiner entre elles dans le but d’améliorer leurs propriétés. Cependant, il faut être prudent, toutes ne peuvent être mélangées. Réussir une combinaison d’huiles essentielles pour obtenir un parfum agréable ayant les effets thérapeutiques souhaités est tout un art. Selon les parfumeurs, il existe trois types d’arômes appelés « notes » et classifiés selon la rapidité d’évaporation :

  • Note de sortie. C’est la touche initiale d’un parfum. Elle est très intense et volatile. Dans cette note sont soulignés les arômes frais et doux (citron et eucalyptus)
  • Note moyenne ou de cœur. Le parfum se développe après cinq minutes d’application et apparaissent ainsi les notes plus florales mais il ne s’évapore pas rapidement. Elle est détectée après la note de sortie (lavande, camomille)
  • Note de fond ou base. C’est l’arôme qui persiste quand les deux premières se sont volatilisées. C’est celle qui définit un parfum et qui résiste le plus longtemps. Ici, les arômes et substances animales sont accentués. (ylang-ylang, patchouli)

En combinant les trois notes, on obtient un parfum équilibré ni trop lourd ni trop léger. Il n’est pas obligatoire de suivre cette règle et de mélanger systématiquement trois huiles essentielles. Une ou deux peuvent être suffisantes pour créer un parfum agréable.

Ce que vous devez savoir avant de mélanger les huiles essentielles

  1. Les arômes qui appartiennent à la même famille d’un parfum se mélangent harmonieusement. Par exemple, les floraux (rose, jasmin, géranium) et les ligneux (bois de santal, cèdre)
  2. Les arômes de bois et d’agrumes se combinent bien comme les agrumes pimentés
  3. L’huile de lavande et de citron sont utiles pour corriger des erreurs de dosage. Ils peuvent dissiper un arôme très lourd ou très piquant.
  4. Certaines essences ont tendance à dominer comme par exemple le patchouli, la pomme ou le thym.
  5. Les huiles essentielles doivent être manipulées avec précaution et dosées avec précision à l’aide d’un compte-gouttes
  6. Vous devez toujours bien fermer le flacon après utilisation pour que l’huile ne s’évapore pas.

Quelques exemples de mélanges

Les mélanges possibles sont quasi infinis. Cependant, il faut être prudent et ne pas mélanger n’importe quelle huile. Parfois, les conséquences pour l’organisme peuvent être négatives. Le mode d’utilisation est pratiquement toujours le même.

Voici quelques exemples : versez deux gouttes d’une huile essentielle pour 10ml d’une huile végétale de base. L’huile d’amandes douces est une des meilleures à utiliser. Ajoutez l’huile essentielle adaptée à l’effet que vous souhaitez parvenir.

  • Douleurs en général : utilisez l’huile essentielle de lavande o de romarin
  • Stress : santal, lavande et géranium
  • Perte de moral : géranium et lavande
  • Nourrir la peau : santal et géranium dans une base d’huile de coco pour ses qualités adoucissantes
  • Développement spirituel : encens naturel pour son effet relaxant qui aide à la concentration

Les huiles essentielles peuvent aussi être mélangées pour obtenir une huile de massage. Cependant, vous devez prendre des précautions car certaines huiles essentielles comme la sauge ou la menthe n’ont pas le même effet pour tous les cas ni pour tout le monde. Vérifiez leurs propriétés avant leur utilisation.

Pas de réponse à votre recherche ?
Personnalisez votre question dans le bloc ci-après...
Nous avons plus de
500 articles sur les huiles essentielles !

Ce contenu a été publié dans (1) MES RECETTES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire