Spasmophilie

Les symptômes de la spasmophilie sont directement en rapport avec l’hyperexcitabilité neuromusculaire occasionnée par l’état anxieux de la personne.

Des symptômes à expression musculaire peuvent être observés :

  • crampes, fourmillements dans les jambes, les bras, les mains et le visage
  • contractures des masséters avec difficultés à ouvrir la bouche
  • contraction involontaire et irrégulière du muscle orbiculaire de l’oeil et de différents groupes musculaires
  • crispations, contractures ; au niveau de la main elles réalisent l’aspect d’une main d’accoucheur
  • douleurs musculaires sans localisation

Des symptômes à expression neuropsychologique peuvent être observés :

  • boule ¬ª dans la gorge, gorge serrée ou sensation d’étouffement, troubles de déglutition à vide, aussi appelés dysphagie haute.
  • brûlures digestives, crampes à l’estomac, nausées
  • véritables vertiges rotatoires
  • spasmes intestinaux, colites et ballonnements
  • contractions de l’utérus, douleurs prémenstruelles importantes
  • picotements au niveau des doigts, des lèvres, des gencives, des paupières, du visage (paresthésies)
  • sensations de perte de connaissance, sans réelle perte de connaissance, impressions vertigineuses
  • impossibilité de réfléchir, impression plus ou moins constante d’être dans le « brouillard », problèmes de mémoire
  • sensation de chaleur ou de froid, frissons, tremblements
  • oppression thoracique
  • migraines, céphalées
  • difficultés à respirer, gêne respiratoire
  • troubles visuels et auditifs
  • douleurs thoraciques
  • variabilité tensionnelle
  • difficulté ou impossibilité de marcher
  • troubles du sommeil
  • fatigabilité accrue
  • tachycardie, extrasystoles, l’éréthisme cardiaque
  • troubles de l’humeur
  • fatigabilité
  • et tous symptômes anxiodépressifs

La spasmophilie est un ensemble de signes associant des spasmes et une hyperexcitabilité musculaire. Elle est souvent familiale et touche plus volontiers les femmes que les hommes.

Bien souvent, on ne trouve pas les causes. Dans certains cas elle est associée à des troubles tels qu’hypocalcémie, hypophosphorémie, manque de magnésium. Les crises aigues (ou crises de tétanie) seraient provoquées par une hyperventilation due à l’angoisse, qui modifierait les échanges entre calcium et magnésium au niveau cellulaire.

A avaler

dans une tasse de boisson tiède avec un peu de miel ou dans un cuillère d’huile d’olive pour les diabétiques

2 gouttes d’huile essentielle d’estragon

3 fois par jour pendant 21 jours faites une pose de 10 jours puis recommencez

ou

Mélangez dans un flacon hermétique

  • 40 gouttes d’huile essentielle estragon
  • 40 gouttes d’huile essentielle ylang-ylang
  • 40 gouttes d’huile essentielle marjolaine
  • 40 gouttes d’huile essentielle mélisse
  • 40 gouttes d’huile essentielle petit grain bigarade

dans une tasse de boisson tiède avec un peu de miel ou dans un cuillère d’huile d’olive pour les diabétiques. 3 fois par jour.

De plus, vous pouvez utiliser ce mélange en application cutanée. 2 gouttes du mélange sur le plexus solaire et sur les poignets 2 fois par jour.

Pas de réponse à votre recherche ?
Personnalisez votre question dans le bloc ci-après...
Nous avons plus de
500 articles sur les huiles essentielles !

Termes de recherche de cet article :

Ce contenu a été publié dans (1) MES RECETTES, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire